L’Hippiatrie ou l’art de soigner les chevaux dans l’Antiquité

L’Hippiatrie ou l’art de soigner les chevaux dans l’Antiquité

L’art vétérinaire de l’Antiquité est essentiellement un art hippiatrique en raison de l’importance du cheval dans la vie économique, de loisir, ainsi qu’au combat. Dans ce domaine, la place des latins est primordiale, les chevaux faisant l’objet de soins attentifs et avisés, à l’instar de la médecine humaine. Une phytothérapie ainsi qu’une chirurgie  hippiatrique furent ainsi consignées dans plusieurs traités d’art vétérinaire qui firent autorité jusqu’au moyen-âge.